Bulletins du CRAHN


Les niveaux d'occupation du Rozel (Manche). Une fenêtre sur le quotidien des Néandertaliens, il y a environ 110 000 ans (2017)

CLIQUET Dominique

L’intense érosion littorale et l’éboulement des formations superficielles affectent profondément la dune weichselienne du Rozel, entrainant la destruction des niveaux d’occupation, incorporés au massif dunaire, reconnus depuis les années 1967.

Le site a été découvert par Yves Roupin durant l’hiver 1967 et a fait l’objet d’une campagne de sondage en 1969, puis d’une fouille sous l’égide de Frédéric Scuvée en 1970. Ces investigations avaient révélé la présence de vestiges de faune, de foyers et d’industrie en silex et en quartz filonien à forte composante laminaire. Ces produits obtenus selon un débitage volumétrique tournant ou semi-tournant avaient été considérés comme appartenant au début du Paléolithique supérieur et la formation dunaire avait été attribuée au Pléniglaciaire moyen et supérieur.

Haute-Normandie Archéologique, N°19, 2016 (2017) 



pdf icon


Retour aux publications