Actualités

14 mai 2016

La Normandie au temps des dinosaures


Dr Jérôme Tabouelle

Responsable des collections Sciences de la Vie et de la Terre

Métropole-Rouen-Normandie

Fabrique des savoirs

Président de la FFSSN

Président de la SESNE

Coordinateur Régional Commission Patrimoine Géologique



Par leur diversité géologique, leur richesse en fossiles, les terrains normands ont depuis longtemps attiré les chercheurs et suscité de nombreuses vocations. Aussi cette région et celles adjacentes sont-elles devenues rapidement classiques : la définition des étages Briovérien du nom celte de Saint-Lô (Manche, France) et Bajocien du nom latin de Bayeux (Calvados, France)  y a été donnée ainsi que des stratotypes et limites de fasciès. Beaucoup de types de fossiles en proviennent : Acanthoceras rhotomagenseBoutillieria rhotomagensisDentalium rhotomagenseParkinsonia rarecostataGarantiana garantiana , et bien d’autres encore. Bon nombre de géologues et de paléontologues ont travaillé sur la Normandie et ont ainsi contribué, non seulement à la connaissance de cette province mais aussi ont fait progresser les recherches et ont eu un rôle parfois important dans le développement des idées scientifiques et cela à différents niveaux (local, régional, national et international). Compte tenu de l’abondance des fossiles, aux formes remarquables (ammonites, huîtres, oursins...), dans les diverses couches géologiques normandes, ils ont très certainement attiré l’attention des hommes depuis fort longtemps, depuis la Préhistoire.

La Normandie est un haut lieu de la Paléontologie et plus particulièrement de la Paléontologie des Vertébrés. Dès le XVIIIe siècle, les Vertébrés fossiles de Normandie attirent l'attention des naturalistes.  Il s'agit principalement des restes trouvés dans les couches mésozoïques, qui, depuis le Trias supérieur, jusqu' au Crétacé supérieur, sont particulièrement bien représentées dans cette province. Qui pense « dinosaure » ne pense pas immédiatement « Normandie ».La Normandie est une des régions de France les plus riches en restes de dinosaures, et les travaux réalisés sur ces fossiles, depuis le XVIIIe siècle, ont parfois été des étapes importantes dans l’histoire de la paléontologie. Les organismes nous intéressant ont vécu durant une bonne partie du Mésozoïque, ils sont apparus au Trias, il y a environ 230 millions d’années, se sont diversifiés au Jurassique et au Crétacé pour certains d’entre eux, et se sont éteints à la fin du Crétacé, il y a 66 millions d’années.






Lexovisaurus vs allosaurus

Posté Le 06 avril 2016