Actualités

9 décembre 2017

Les énigmes de la Tapisserie de Bayeux


par Jacques Le Maho, chercheur au CNRS

 Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Tapisserie de Bayeux, broderie de plus de 70 mètres de long racontant la conquête de l’Angleterre en 1066, est un témoin exceptionnel de l’art du XIe siècle, mais aussi une des œuvres les plus énigmatiques du Moyen Âge. Pendant longtemps, il a été couramment admis qu’elle avait été réalisée en Angleterre à la demande de l’évêque Odon, demi-frère de Guillaume le Conquérant, pour être exposée dans sa cathédrale de Bayeux. Toutefois, le patronage d’Odon ainsi que l’origine anglaise de l’œuvre ont été remis en cause par un certain nombre d’études récentes. Quant à l’ancienneté de la présence de la broderie à Bayeux, elle apparaît moins assurée depuis la découverte, dans un inventaire des collections du roi Charles VI en 1422, de la mention d’une « vieille tapisserie très usée » retraçant « l’histoire de la conquête de l’Angleterre par le duc Guillaume de Normandie ».

 Le débat reste donc ouvert sur plusieurs questions essentielles. Qui a commandé la broderie et dans quel but ? À quel lieu, église ou palais, cette immense tenture était-elle destinée ? Où et par qui fut-elle réalisée ?

  Le conférencier, Jacques Le Maho, chercheur au CNRS (CRAHAM - Centre Michel de Boüard, Université de Caen), fera un point sur l’état actuel du dossier, avant de proposer quelques pistes de réflexion inédites, fruit de près d’une dizaine d’années de recherches personnelles sur la broderie.

 

Posté Le 25 déc. 2016