Actualités

7 avril 2018

Le château fort de Breteuil : étude de surface


Le château de Breteuil constitue une forteresse de premier ordre, tant par ses dimensions que par l’abondante documentation dont elle fait l’objet. La place fortifiée dès 1054 sous l’impulsion du duc de Normandie Guillaume le Bâtard termine son existence aux mains de Charles le Mauvais, roi de Navarre. Après un dernier siège en 1378, le château est démantelé par la couronne de France. Le site a fait l’objet d’un relevé micro-topographique en 2009 qui a permis d’en établir un plan précis sur lequel ont pu être construites diverses pistes interprétatives : possible emprise de bâtiments, identification d’ouvrages de flanquement, éventuelles modifications morphologiques, traces des sapes entreprises lors du démantèlement final, etc. L’analyse générale du site est également l’occasion de situer Breteuil dans sa famille castrale, celle de châteaux de grande ampleur dont les dispositions préfigurent la distribution qui sera appliquée dans le château à motte. Les données de terrain et dans une certaine mesure certaines pistes issues de l’archéologie préventive permettent enfin de suivre un épisode spécifique de l’histoire médiévale de la fortification, car Breteuil est probablement le dernier château de Normandie contre lequel est employé un beffroi mobile en 1356, détruit par l’artillerie à feu navarraise.


                               
                                              Plan topographique du château de Breteuil (dir. T. Guérin, M. Heppe, 2009)




Miniature : Walter de Milemete, De nobiliatibus sapientii et prudentiis regum, 1326, Christ Church Library, Oxford.



 

Posté Le 01 mars 2018